Juil 01

2/ Dijon

Résumé de la seconde course O3Z.

Arrivée le jeudi soir: La météo est exécrable et le sera tout le week-end: pluie et surtout froid responsable de très nombreuses chutes. Ces températures inhabituellement fraîche pour la saison, moins de 10° le matin et à peine 12, 13° l’après midi complique beaucoup le pilotage sur le circuit, pour tous les pilotes car les pneus ont beaucoup de mal à chauffer et n’atteignent pas leurs températures de fonctionnement idéal entraînant un manque de grip et une usure anormale et prématurée des pneus rendant par conséquence les réglages des suspensions très compliqués et donc un feeiling délicat avec la moto. VENDREDI: Il pleut et il fait très froid. Thierry réalise 3 séances libres. Il n’est pas à l’aise sur la moto et n’arrive pas à descendre ses chronos sur la piste alors que la pluie étais sont point fort. Depuis sa grosse chute au Vigeant en course l’an dernier dans le dernier tour alors qu’il joué le podium, il a perdu confiance et a du mal actuellement à se lâcher. SAMEDI: 1 seule séance qualif: la piste est extrêmement piégeuse, humide et très fraîche. L’adhérence est précaire, il faut rouler au feeling, les pilotes sont sur des œufs. Au bout de 6 tours, drapeau rouge suite à de nombreuses chutes. Thierry n’y arrive pas, il est 30° sur 34° mais surtout il ne sent pas l’adhérence et a un mauvais feeling avec la moto. Il n’est pas dans le coup et ne repars pas quand la piste est de nouveau ouverte pour 3 tours seulement. SAMEDI: 18h30!! Sa première course est décalée d’une heure suite à des retards causés par les interruptions de course dues aux nombreuses chutes en courses.Au moment de la mise en prés grille, la piste est humide, allant sur le séchant, mais un gros nuage noirs menace. Thierry est en pneu pluie. Sur la grille, il y a de tout. Certains sont en pneus slicks, d’autre en mixte, pluie à l’avant et slick à l’arrière, d’autre pluie AV et AR. A ce moment précis, le bon choix est pluie à l’avant et slicks à l’arrière, mais Thierry mise sur ce gros nuage en pensant qu’il va pleuvoir durant la course et reste en pneu pluie. 18h30: Départ. Thierry s’élance de la 30° place sur la grille, dans les premiers tours, il suit la meute, mais n’est pas en mesure de remonter. La moto glisse beaucoup en entrée de virage et à la ré accélération. A mie course, il pleut toujours pas et ses pneus pluie sur une piste devenue peu humide se dégrade rapidement. De la buée ré apparaît sur la visière et le perturbe. Il s’accroche mais au 3/4 de la course, vu que la moto glisse de plus en plus et qu’il n’arrive pas à reprendre des places, il préfère abandonner plutôt que d’aller à la faute.DIMANCHE: La piste est enfin sèche mais il fait froid: 8°. Thierry réalise un très bon départ, il passe 5 pilotes avant d’entré dans le premier droite. Les tours défilent et Thierry n’a toujours pas un bon feeling avec l’avant de la moto, il a glissé deux, trois fois en entrée de virage et c’est fait peurs. Il s’accroche et remontera à la 19° place avec un chronos de 1.29. Il est dessus car l’an dernier avec la BMW il avait roulé en 1.26 et finit 6° et 8°. BILAN: Nous allons vérifier entièrement la fourche AV, hauteur d’huile dans les tubes, ressorts, clapets, etc…, vérifier les cotes de l’amortisseur AR, la précharge, etc; pour remettre la moto en configuration idéal. Thierry va faire 2 journées d’entraînements sur circuit avant la prochaine course les 22,23 juin sur le circuit de Pau.

O3Z-TR5O3Z-TR6O3Z-TR7

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *